Des morses sur la mauvaise voie | Polarjournal
Le morse Freya a provoqué une certaine agitation dans le port d’Oslo et a causé quelques dégâts avec son poids de 600-700 kilos. (Photo : Tor Erik Schröder)

Alors que nous nous préoccupons des animaux de l’Arctique au vu du réchauffement climatique, il y a aussi des nouvelles extraordinaires de « fugueurs ». L’un d’eux est un jeune morse nommé Freya. Freya est sur la route depuis un certain temps déjà. Les morses préfèrent normalement l’Arctique, mais Freya préfère vivre plus au sud. Après son passage très médiatisé dans la mer des Wadden néerlandaise en octobre 2021 et des excursions en Allemagne, au Danemark et au Royaume-Uni, elle est arrivée en Norvège en juin.

Le chemin extraordinaire parcouru par le morse Freya surprend même les spécialistes. (Image : capture d’écran, carte créée à l’origine par Rune Aae, University of South-Eastern Norway)

Freya n’est pas très difficile lorsqu’il s’agit de trouver des lieux de repos. Alors que le sous-marin de la Royal Navy néerlandaise était suffisamment stable pour que le morse puisse prendre le soleil, l’habitude de Freya de se coucher sur les bateaux plutôt que sur la banquise cause des problèmes. Des dégâts plus importants sont signalés en Norvège. Les bateaux que Freya préfère sont généralement trop petits. De nombreuses embarcations ont été endommagées et plusieurs ont coulé sous le poids de ce morse de 600-700 kg. Des demandes ont déjà été déposées auprès d’assurances pour le « vandalisme ».

Freya sur un lieu de repos exceptionnel, sous l’observation de la Royal Navy néerlandaise. Freya ne fait pas la fine bouche : cette fois c’est un sous-marin. (Photo : Bert de Groot)

Le morse Freya à Oslo

Ces derniers jours, Freya a fait beaucoup parler d’elle à Oslo, la capitale norvégienne. Lundi, le morse a bloqué un rameur qui a tenté en vain de chasser l’animal avec un tuyau d’arrosage. Mardi, la police locale est intervenue. La police portuaire a tenté de chasser Freya d’un bateau à l’aide d’un grand tuyau d’arrosage. Il est conseillé aux nageurs de sortir de l’eau lorsqu’ils voient Freya. Non pas parce qu’elle est agressive envers les humains, mais parce qu’elle peut vouloir jouer et entraîner des nageurs sous l’eau.

Si tout se passe bien. Certains propriétaires de bateaux se sont déjà manifestés sur les médias sociaux signalant quelques dégâts. (Photo : De Standaard)

Des propriétaires de bateaux frustrés font clairement savoir dans les médias locaux et internationaux qu’ils souhaitent que l’animal disparaisse. Mais il serait également préférable pour le bien-être du morse lui-même qu’il poursuive sa route.

Pendant ce temps, les scientifiques ont élaboré un plan pour rétablir la paix entre le morse et l’homme. Ils veulent apprendre à Freya à s’allonger sur une plateforme flottante attachée à un bateau. Dès que l’animal se sera habitué à son nouvel emplacement, ils remorqueront le morse jusqu’à la côte nord de la Norvège.

« Stena », comme on appelait le morse finlandais, s’est reposé sur la plage de Hamina. Contrairement à Freya, il s’agissait d’un morse adulte. (Photo : YLE News)

Le morse « Stena » fait également sensation en Finlande

La ville côtière finlandaise de Hamina a également reçu la visite très inhabituelle d’un morse. L’intrus s’est reposé sur une plage avant de retourner de lui-même à l’eau vendredi. Le morse a été arrosé d’eau par les sauveteurs pour l’empêcher de se dessécher. Le morse a été trouvé parmi des bateaux à rames le long de la côte de Salmenvirta. Outre les badauds curieux, le morse échoué a également attiré l’attention des spécialistes.

Minna Harju, une habitante de Hamina, a déclaré qu’elle et une collègue avaient vu le morse ramper sur la plage vendredi vers 10 heures du matin et qu’elles avaient eu l’impression de regarder une émission sur la nature à la télévision. (Photo : Poliisi Kaakko)

Markus Dernjatin, conservateur de l’aquarium Sea Life à Helsinki, a déclaré qu’il n’arrivait pas à croire la nouvelle lorsqu’il a entendu parler pour la première fois du morse échoué, répétant ainsi d’autres avis d’experts sur cette situation extrêmement rare.

Dernjatin a déclaré que des animaux sauvages comme des baleines, et même une tortue de mer, avaient été observés le long de la côte finlandaise, mais que c’était la première fois qu’il entendait parler d’un morse dans la région.

Il a déclaré que l’animal était probablement le même que celui qui avait été vu ailleurs sur la côte de la mer Baltique, ajoutant qu’il était possible que le morse ait nagé des centaines de kilomètres avant de se perdre.

Les morses vivent généralement dans des zones nordiques extrêmes comme l’océan Arctique et la mer de Barents.

« Un morse a été observé en Irlande au printemps et sur les côtes polonaises il y a une semaine. Il y a toujours des animaux isolés qui se perdent de temps en temps. Ils traversent le détroit danois. Ce sont généralement de jeunes individus, mais il est difficile de dire pourquoi ils migrent », a déclaré Dernjatin.

Un véhicule de secours s’est garé près du morse pour le transporter au Korkeasaari Wildlife Hospital. Celui-ci n’a cependant pas survécu au transport. (Photo : Juha Metso)

Triste issue

La tentative de sauver le morse a échoué. Au Korkeasaari Wildlife Hospital, le morse devait être réhabilité. Mais l’animal, affaibli, est mort pendant le transport de 130 kilomètres. « Le morse était déjà en mauvais état pendant la journée, très calme, il ne bougeait pas beaucoup et respirait assez difficilement », a déclaré Nina Trontti, directrice des soins aux animaux et de la conservation au zoo de Korkeasaari.

Heiner Kubny, PolarJournal

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!
Share This