Le volcan islandais fait son retour après huit mois de silence | Polarjournal
La chaîne islandaise RÚV diffuse en direct la nouvelle éruption du Fagradalsfjall sur la péninsule de Reykjanes. Vidéo de présentation : Visit Iceland

Lorsqu’un volcan entre en éruption près d’une région peuplée, cela n’attire pas seulement les médias et les scientifiques dans la région. Des milliers de curieux et de touristes ne veulent pas manquer un tel spectacle, malgré les restrictions d’entrée dues à la pandémie. Tout cela s’est produit l’année dernière, lorsqu’un nouveau volcan, le Fagradalsfjall, est entré en éruption dans la péninsule islandaise de Reykjanes. Aujourd’hui, le volcan est à nouveau en éruption et l’on peut s’attendre à ce que la ruée soit à nouveau importante, malgré les avertissements des experts.

La terre s’est ouverte hier après-midi dans la région du Fagradalsfjall près du Langhóll, plus précisément à Merardalir, après une série de tremblements de terre. Sur une longueur comprise entre 200 et 300 mètres, cette ouverture à libéré une coulée de lave sur le champ de lave qui s’était formé l’année dernière. Le bureau météorologique islandais, qui a signalé l’éruption, a déclaré sur Twitter que l’emplacement exact et l’origine de la lave devaient encore être déterminés avec précision. Peu après l’éruption, des experts se sont rendus sur place en hélicoptère. Entre-temps, on a commencé à installer des sondes de gaz et d’autres appareils de mesure.

Les premières photos aériennes montrent l’ampleur de l’éruption. Le gouvernement islandais parle d’une petite éruption. Das Icelandic Meteorological Office hat begonnen. Messungen durchzuführen und Sonden zu setzen. Image : Gouvernement d’Islande

La nouvelle éruption dans la région du Fagradalsfjall n’est pas totalement une surprise. Après une série de tremblements de terre plus forts dans la région, les experts s’attendaient à ce que les choses bouillonnent à nouveau sous la surface. On ne sait pas encore si la nouvelle éruption sera de faible ampleur ou si elle sera plus importante. Pour l’instant, les avis divergent à ce sujet. Thorvaldur Thórdarson, volcanologue en chef en Islande, a déclaré dans une interview à la chaîne de télévision publique RÚV qu’il s’attendait à une éruption plus forte et plus longue. Actuellement, les images en direct de RÚV, également disponibles via Youtube, montrent de petites éruptions dans une direction longitudinale.

La dernière éruption dans la région de Fagradalsfjall a été enregistrée le 19 mars 2021 et a duré jusqu’à mi-septembre. La région de Fagradalsfjall est située entre les villes de Keflavik et Gríndavik, à environ 15 kilomètres de l’aéroport international et à environ 25 kilomètres de la capitale Reykjavik. L’éruption de l’année dernière avait éclaté près du sommet Geldingadalir. Cette fois-ci, le site de l’éruption se trouve à Merardalir, près du Langhóll, le plus haut sommet de la région de Fagradalsfjall. Malgré la pandémie et les restrictions de voyage, des centaines de milliers de personnes se sont rendues en Islande pour assister au spectacle durant les six mois qu’aura duré l’épidémie. Dans ce contexte, les avertissements de sécurité des autorités et des experts ont été ignorés. Cette fois, le site se trouve plus loin dans le champ de lave déjà existant, et les autorités ont publié un avertissement urgent déconseillant de se rendre sur le nouveau site de l’éruption jusqu’à ce que la situation soit clarifiée. Néanmoins, de nombreux curieux se sont déjà aventurés jusqu’au bord du site de l’éruption, comme on a pu le voir sur les médias sociaux. Le gouvernement estime que l’épidémie est « mineure » et, pour l’instant, les autorités ne prévoient pas de restrictions du trafic aérien en raison de l’épidémie.

Dr. Michael Wenger, PolarJournal

En savoir plus sur le sujet

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!
Share This