La BBC revient dans les régions polaires avec « Frozen Planet II » | Polarjournal
La BBC diffuse sur ses chaînes One et Two la série en six parties « Frozen Planet II » et emmène les téléspectateurs dans l’Arctique, l’Antarctique et les hautes montagnes. Cette fois-ci, la science est encore plus présente que dans la première partie. Vidéo de présentation : Youtube BBC

Les émissions télévisées sur la nature rencontrent de véritables succès d’audience. En effet, grâce aux techniques les plus modernes et à l’engagement des équipes de tournage, ces émissions et séries permettent de découvrir des aspects fascinants et parfois même inconnus de la nature et des animaux. Les séries de la BBC se distinguent particulièrement. Il y a onze ans, la chaîne brintannique a fait découvrir aux téléspectateurs les régions glacées de la Terre, notamment les régions polaires, avec son documentaire « Frozen Planet », qui a provoqué un véritable engouement. Aujourd’hui, la série entre dans sa deuxième phase avec « Frozen Planet II ».

En six parties, les créateurs de la série font découvrir aux téléspectateurs les différentes régions qui font partie des mondes glacés de la Terre. Qu’il s’agisse des régions montagneuses recouvertes de glaciers de l’Himalaya ou des Alpes ou des vastes étendues de l’océan Arctique, toutes les zones de la cryosphère mondiale sont mises en lumière et expliquées par Sir David Attenborough. Comme pour la première partie, la série se concentre sur les habitants animaux et leurs différentes adaptations à une vie dans le froid. La série est actuellement diffusée uniquement sur les chaînes de la BBC et est également disponible sous forme de livre. La date de sortie d’une version française n’est pas encore connue pour le moment.

Ceux qui s’attendent à ce que cette nouvelle série soit une resucée du premier volet, qui a connu un grand succès et a enthousiasmé les foules il y a onze ans, seront détrompés par ces nouveaux enregistrements. Pendant quatre ans et demi, des équipes de tournage ont parcouru 18 pays et ont patienté pendant des semaines, parfois par des températures négatives très basses, au cœur des régions les plus reculées, afin d’obtenir du nouveau matériel. Ils ont été conseillés par des scientifiques de la British Antarctic Survey BAS. Le Dr Huw Griffiths et le professeur Mike Meredith avaient endossé ces rôles de conseillers. Le producteur exécutif de la série, Mark Brownlow, explique que l’objectif n’était pas seulement de se concentrer sur des images magnifiques et captivantes de la nature. L’objectif de cette nouvelle série est également de faire comprendre aux téléspectateurs les changements auxquels les mondes de glace sont soumis aujourd’hui plus que jamais.

L’un des lieux de tournage de la série était le glacier Thwaites, dans l’Antarctique occidental. L’équipe de tournage y a accompagné des équipes de recherche qui étudient dans la région les effets sur l’un des plus grands systèmes de glaciers de l’Antarctique occidental. C’est également ce genre de thèmes que « Frozen Planet II » veut documenter. Image : Aleksandra Mazur

En plus des images spectaculaires d’animaux, les équipes de tournage ont cette fois suivi des équipes de recherche dans les endroits où l’impact des changements climatiques est le plus évidents. Pour la première fois, une équipe de tournage a pu accompagner des scientifiques sur le glacier Thwaites et observer les chercheurs par-dessus leur épaule. L’objectif de cette collaboration était d’immerger davantage le public dans le sujet et de montrer que le travail qui y est effectué n’est pas un tour de passe-passe, comme le prétendent de nombreux sceptiques. « La collaboration avec la BBC nous permet de faire passer le message sur la menace que le changement climatique fait peser sur nos mondes glacés », explique Mike Meredith. « Cependant, nous ne voulons pas seulement attirer l’attention sur ces dangers, mais aussi éveiller l’intérêt des spectateurs pour les merveilles de ces lieux et leur donner un aperçu des efforts de la science pour mieux comprendre ces endroits particuliers ».

Comme pour la première partie, les équipes de tournage ont réussi à réaliser des prises de vue parfois uniques et détaillées. Par exemple, pour la première fois, il a été possible de montrer comment les phoques à capuchon arctiques gonflent leur sac nasal et comment les femelles y réagissent. Vidéo de présentation : Youtube BBC

Des équipes de tournage ont également réussi à réaliser des images uniques en Arctique, de la banquise aux régions profondément enneigées loin à l’intérieur du Canada et de la Russie. Qu’il s’agisse du comportement d’accouplement des phoques à capuchon, une espèce de phoque très polaire et peu connue, ou du comportement de chasse des tigres de Sibérie pendant l’hiver, le spectateur s’attend à des aperçus fascinants et passionnants d’un monde qui semble sauvage, rude et indompté, mais qui est pourtant plus sensible qu’on ne le pense aux changements actuels.

Dr. Michael Wenger, PolarJournal

Lien vers le site de BBC Earth et « Frozen Planet II

En savoir plus sur le sujet

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!
Share This