Livre – Une nécrologie de l’Arctique | Polarjournal
Les personnes qui se rendent au Svalbard y voient d’abord et avant tout la beauté de l’archipel et de l’Arctique. Mais le changement climatique et la pollution ont également progressé à un point tel qu’il est devenu difficile d’en ignorer les traces. Image : Michael Wenger

Le Svalbard est considéré comme un « condensé de l’Arctique » et offre tout ce qui caractérise l’Arctique dans sa diversité, sa sauvagerie et sa beauté. Mais les problèmes qui affectent massivement l’Arctique sont également omniprésents au Svalbard. Birgit Lutz, journaliste, guide polaire et auteure de livres, appelle cette région sa deuxième patrie depuis de nombreuses années. Elle a publié un nouveau livre dans lequel elle emmène ses lecteurs en voyage dans l’Arctique et veut mettre en évidence les problèmes, mais aussi les encourager à trouver de nouvelles solutions.

Disons-le tout de suite : le livre « Nachruf auf die Arktis » de Birgit Lutz (pas encore traduit en français) n’est pas léger, tant par son volume (496 pages pour un poids total de 724 grammes) que par son contenu. Cela ne se rapporte toutefois pas à la compréhensibilité, mais bien à son sujet. Car il ne s’agit ni plus ni moins que de l’avenir de l’Arctique et, en fin de compte, de notre rapport à la Terre, à l’exemple du Svalbard. Ici, comme dans de nombreuses régions arctiques, le changement climatique se manifeste jusqu’à quatre fois plus vite qu’ailleurs dans le monde, faisant fondre les glaciers, gelant la mer de plus en plus tard et augmentant la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes. Pendant ce temps, les visiteurs qui cherchent encore une nature intacte à 80° de latitude nord y retrouvent les produits de notre vie quotidienne sous forme de filets, de bouteilles et de sacs en plastique, voire parfois même de vêtements entiers. L’auteure, qui voyage depuis des années dans l’archipel et connaît la région comme sa patrie natale de Schliersee, en Bavière, présente tout cela au lecteur, sans ménagement. Intégré dans la description d’un voyage, semblable à ceux que mène Birgit Lutz, l’auteure conduit habilement le regard du lecteur de la beauté unique de l’Arctique (représentée sous forme d’images dans le livre) aux côtés les moins agréables du Svalbard.

Le livre se compose d’une part de descriptions et d’explications, ainsi que de réflexions de la part de l’auteure, illustrées par ses propres images de l’Arctique. D’autre part, elle donne la parole à quelques experts sur les sujets les plus divers et met en lumière les problèmes de l’Arctique sous différents angles, ainsi que des appels à redresser la barre dès maintenant pour assurer l’avenir de l’Arctique. Images : Michael Wenger

Une personne qui a passé autant de temps en Arctique que Birgit Lutz, qui a fait tant d’expériences, rencontré tant de gens et qui a écrit et fait des exposés à ce sujet, pourrait maintenant facilement rechercher d’autres sujets en lien avec ces thèmes et les publier sous forme de livres tout en y ajoutant ses propres opinions et pensées. Mais dans ce cas, l’auteure fait un grand pas en avant et ne se contente pas de coucher sur le papier ses propres pensées et descriptions, mais donne la parole à des experts pour décrire les problématiques. Qu’il s’agisse de sujets complexes comme la physique des glaces de mer, l’océanographie, la météorologie ou les émissions de gaz à effet de serre, ou même de thèmes éthiques et psychologiques tels que la raison pour laquelle les gens nient le changement climatique d’origine humaine ou comment faire le bien alors que cela semble mal, les différents chapitres du livre sont toujours habilement entrelacés des connaissances des experts. Cela permet au lecteur d’avoir une vision plus large de ce que Birgit Lutz décrit à propos du Svalbard, avec sa clarté habituelle. Et contrairement à de nombreux livres qui traitent des problèmes de l’Arctique, celui-ci ne se termine pas sur une vision triste d’un avenir sombre. L’auteure y montre plutôt des possibilités, des voies et des propositions de solutions pour que chaque personne individuellement, et la société dans son ensemble, puissent apporter leur contribution pour faire face aux problèmes. Donner du courage et distiller de l’optimisme au lieu de se morfondre et de se perdre dans l’inaction, telle est la devise.

Le livre de Birgit Lutz n’est pas destiné à être emporté au Svalbard dans sa valise. Non pas que sa lecture soit trop difficile ou les sujets trop déprimants ou trop complexes, mais parce qu’à force de lire, on passerait à côté de tout ce qui se déroule à l’extérieur. À aucun moment, les lecteurs ne sont laissés seuls ou se perdent dans le texte. L’auteure parvient à maintenir le suspens tout au long des 496 pages sans toutefois devenir trop technique ou trop scientifique. Les interventions des experts sont également écrits et illustrés de manière très compréhensible, créant ainsi un pont entre la science et la société. Un livre qui, malgré la gravité du sujet, veut donner du courage, que l’on soit déjà allé ou non au Svalbard ou en Arctique. Parce que le sujet concerne chacun d’entre nous. Avec « Spitsbergen Svalbard » de Rolf Stange, le livre de Birgit Lutz devrait certainement être en possession de tous les fans de l’Arctique et se trouver de préférence dans toute bonne bibliothèque, afin que la « nécrologie de l’Arctique » ne passe pas inaperçue.

titre :Nécrologie de l’Arctique – Nous pouvons encore sauver le monde (NB : le livre n’a pas encore été traduit en français)
Auteure :Birgit Lutz
ISBN :978-3-442-77194-3
Format :Reliure cartonnée
Maison d’édition :Éditions btb
Nombre pages :496
Poids :724g
Dimensions :L207mm x l137mm x D33mm
Première publication2022
Tirage1ère édition
Langue :Allemand
Disponible chez :Librairie ou directement auprès de Birgit Lutz

Dr. Michael Wenger, PolarJournal

En savoir plus sur le sujet

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!
Share This