Hurtigruten a un nouveau partenaire au Groenland | Polarjournal
Le ferry de passagers Sarfag Ittuk est exploité par la compagnie maritime Arctic Umiaq Line. Photo : Visit Greenland

Arctic Umiaq Line, une compagnie de transport de passagers groenlandaise, et Hurtigruten souhaitent à l’avenir promouvoir ensemble la croissance et les opportunités du secteur touristique groenlandais dans une optique de durabilité sociale et environnementale. Il s’agit de développer le produit d’Arctic Umiaq Line pour le marché international et de promouvoir le tourisme durable au Groenland.

Le ferry de passagers Sarfaq Ittuk effectue une boucle hebdomadaire sur la côte ouest entre Ilulissat au nord et Qaqortoq au sud. Graphique : Arctic Umiaq Line

« La société côtière groenlandaise est à l’aube d’un changement historique. Grâce aux nouveaux aéroports, l’infrastructure s’améliore et nous sommes plus étroitement reliés au monde entier. C’est à la fois une opportunité et un défi », explique Jens-Jakob Sandgreen, CEO d’Arctic Umiaq Line.

Avec moins de 60 000 habitants vivant principalement le long des 3 000 kilomètres de la côte ouest du Groenland, une approche durable du tourisme et de l’économie est nécessaire pour protéger les communautés locales et le fragile écosystème de la région.

Jens-Jakob Sandgreen : « Le partenariat avec Hurtigruten offre la possibilité de développer de nouvelles destinations isolées pour les habitants et les touristes, tout en mettant en place une stratégie de tourisme durable ». Photo : Arctic Umiaq Line

Arctic Umiaq Line a connu des moments difficiles

L’histoire d’Arctic Umiaq Line remonte à 1997. Le 1er juillet 1997, l’entreprise KNI Rederi a été créée dans le cadre d’une décision politique. Le 1er janvier 1998, la navigation de marchandises a été transférée à l’entreprise Royal Arctic Bygdeservice, une filiale de Royal Arctic Line, tandis que KNI Rederi a été externalisée du groupe KNI avec la navigation de passagers. En février 1998, KNI Rederi a été rebaptisée Arctic Umiaq Line.

En juillet 2005, en raison d’un nombre insuffisant de réservations au sein du gouvernement, il a été décidé d’arrêter le transport de passagers par bateau, ce qui priverait l’entreprise de sa raison d’être. Quelques jours plus tard, le gouvernement a toutefois annoncé la privatisation de l’entreprise afin de préserver les quelque 120 emplois. En septembre 2005, il a été décidé de vendre Arctic Umiaq Line à la nouvelle entreprise danoise Arctic Travel Group. Mais dès 2006, Arctic Travel Group a connu de gros problèmes financiers.

Le 26 septembre 2006, le gouvernement groenlandais a racheté l’entreprise. Il a alors été décidé de vendre également Sarpik Ittuk, tout en licenciant environ la moitié du personnel. Le 13 octobre 2006, Air Greenland et Royal Arctic Line ont acheté les droits de la marque et Sarfaq Ittuk. En janvier 2007, Disko II, le dernier navire inutilisé, a été vendu. Sur les 5 anciens caboteurs, seul Sarfaq Ittuk est exploité après la vente de 4 navires.

En raison de ses mauvais résultats financiers, Air Greenland a annoncé en mars 2010 qu’elle vendait ses parts, ce qui a relancé les discussions politiques sur l’opportunité d’arrêter le transport de passagers par bateau. En novembre 2010, la commission des transports du Groenland a recommandé l’arrêt du service en raison de la baisse du nombre de passagers. Le gouvernement s’est toutefois opposé à cette recommandation et a annoncé en mai 2011 qu’il continuerait à miser sur le transport côtier en le subventionnant. Le 30 juin 2016 , Air Greenland a finalement concrétisé l’annonce qu’elle avait faite six ans plus tôt en vendant ses parts d’entreprise à Royal Arctic Line.

Heiner Kubny, PolarJournal

En savoir plus sur le sujet

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!
Share This