Changement de personnel à la station dérivante « North Pole-41 » | Polarjournal
Opération difficile, c’est dans l’obscurité que l’expédition dérivante polaire « North Pole-41 » a été ravitaillée en vivres frais et en nouveau personnel début janvier. Photo : AARI

Une opération a été menée avec succès dans l’océan Arctique pour livrer des fournitures et transférer des explorateurs polaires à la station dérivante « North Pole-41 ». Des aliments frais, des consommables et des équipements pour la recherche scientifique ont été livrés. Pour de nombreux scientifiques, c’est déjà le deuxième Nouvel An qu’ils passent à la station, au milieu des glaces de l’océan Arctique et pour eux, le plus important était… le courrier venu de leur pays.

« Depuis près d’un an et demi, ils mènent des recherches à grande échelle sur l’environnement naturel de l’Arctique », a déclaré Alexander Makarov, directeur de l’Institut de recherche sur l’Arctique et l’Antarctique (AARI) à Saint-Pétersbourg.

Le nouveau personnel est transporté par hélicoptère de l’Akademik Treshnikov à la station dérivante. Photo : AARI

L’opération s’est déroulée dans des conditions difficiles pendant la nuit polaire. En route vers la station de glace dérivante, le brise-glace RV Akademik Treshnikov a été pris dans une tempête en mer de Barents, puis a franchi la zone de glace annuelle et a commencé à dériver le plus près possible du bord de la glace pluriannuelle de la plate-forme.

Dans la zone de 82° N et 43° E, les marchandises et les personnes ont ensuite été transférées par hélicoptère sur le « North Pole-41 ». L’équipe de l’expédition a été complétée par trois spécialistes : un nouveau chef du groupe hydrochimique, un géologue et un gardien d’ours polaire, responsable de la sécurité des scientifiques en cas d’apparition d’ours polaires dans la zone de travail.

Distance déjà parcourue par la station à la dérive « North Pole-41 ». Actuellement, la station polaire « Pôle Nord-41 » dérive dans une zone principalement de vieilles glaces au nord de la Terre François-Joseph et s’est déplacée ces trois derniers jours en direction du sud-ouest sur une distance d’environ 18,2 km. Carte : AARI

C’est maintenant que commence dans l’Arctique la période la plus froide de l’année ; dans la zone de dérive, la température de l’air descend jusqu’à -35 °C. L’épaisseur moyenne du champ de glace de base est d’environ 2 mètres. La situation de la glace était relativement calme dernièrement : quelques fissures longitudinales et transversales subsistent dans le champ de base, à proximité immédiate de plusieurs ruptures de glace. Depuis le lancement de la station à partir d’octobre 2022, l’expédition a parcouru environ 3’000 kilomètres. Depuis le point de départ dans la glace, l’expédition a entre-temps dérivé de plus de 1 300 kilomètres.

L’expédition « North Pole-41 » durera jusqu’au printemps 2024, après quoi elle retournera à Mourmansk, où la station sera entretenue. En août 2024, la plate-forme partira vers le nord pour l’expédition « North Pole-42 ». C’est ce qu’a rapporté le service de presse de l’AARI.

Le brise-glace Akademik Treshnikov a été mis en service le 10 octobre 2012 pour soutenir les expéditions russes dans l’Arctique et l’Antarctique et échanger différents chargements/approvisionnements, ainsi que du personnel dans les stations. Photo : AARI

Le navire d’expédition scientifique Akademik Treshnikov est rentré à Mourmansk après avoir accompli toutes ses tâches dans l’Arctique. En février, le navire partira pour l’Antarctique afin de soutenir les tâches de la 69e expédition antarctique russe de l’Institut de recherche arctique et antarctique.

Heiner Kubny, PolarJournal

En savoir plus sur le sujet

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!
Share This