Le Théâtre national du Groenland loue un bateau et part en tournée | Polarjournal
Les habitants des régions les plus reculées du Groenland auront désormais accès au théâtre national du pays. Cette photo a été prise lors d'une précédente représentation du théâtre, qui comprenait la danse traditionnelle des masques. Photo : Nunatta Isiginnaartitsiarfia
Les habitants des régions les plus reculées du Groenland auront désormais accès au théâtre national du pays. Cette photo a été prise lors d’une précédente représentation du théâtre, qui comprenait la danse traditionnelle des masques. Photo : Nunatta Isiginnaartitsiarfia

Cette décision s’explique par la présence d’un bâtiment vétuste à Nuuk et par le désir d’offrir un spectacle aux habitants des régions isolées du pays. Le bateau partira de Qaanaaq, dans le nord-est, et naviguera vers le sud tout au long de l’été.

« L’idée est partie du fait que les Groenlandais sont des marins », a déclaré Vivi Sørensen, responsable du théâtre au Théâtre national du Groenland.

Elle décrit le projet audacieux du théâtre pour 2024 : partir en tournée le long de toute la côte du pays et se produire devant des publics de villages qui n’auraient autrement pas l’occasion de découvrir le théâtre.

« Nous traversons tout le pays et nous nous rendons dans les localités où personne ne vient se produire », a-t-elle déclaré à KNR, le radiodiffuseur public du Groenland.

Plus fiable que les avions

L’idée peut sembler évidente : le théâtre national doit se produire devant un public réparti dans tout le pays. Et depuis sa création en 2011, il est effectivement parti en tournée dans d’autres régions du Groenland et du monde, mais toujours en avion.

Cependant, les vols au Groenland ne sont pas toujours fiables. Il arrive souvent que le théâtre subisse des retards et qu’une partie du matériel apporté n’arrive pas à destination à temps. Et bien sûr, les vols n’atteignent que les grandes agglomérations.

« Je me suis dit : ce serait tellement bien si nous avions un bateau où nous pourrions ranger toutes nos affaires, où nous pourrions dormir pendant le trajet, jouer à l’arrivée, puis dormir à nouveau pendant le trajet jusqu’à l’endroit suivant », a déclaré Vivi Sørensen.

« Et heureusement, il semble que ce soit faisable », a-t-elle déclaré.

Jusqu'en juin 2023, le Théâtre national du Groenland sera hébergé dans ce bâtiment réaménagé dans un quartier relativement inaccessible de Nuuk. Photo : Google Streeview
Jusqu’en juin 2023, le Théâtre national du Groenland sera hébergé dans ce bâtiment réaménagé dans un quartier relativement inaccessible de Nuuk. Photo : Google Streetview

Départ vers le nord, navigation vers le sud

Le financement de la tournée a été obtenu et l’itinéraire final de la tournée est en cours de planification. Il devrait débuter au printemps et se poursuivre tout au long de l’été, à mesure que le nouveau bateau, Kisaq, longera la côte.

L’excursion commencera à Qaanaaq, au nord-ouest, et se poursuivra vers le sud. Un seul endroit est inaccessible par bateau : Ittoqqortoormiit, dans le nord-est, qui sera visité par avion. On ne sait pas encore si le bateau atteindra Tasiilaq et d’autres localités du sud-est.

Mais le fait que le théâtre atteigne autant d’endroits en dehors de la capitale, Nuuk, est une étape importante, quoi qu’il en soit.

Jusqu’à présent, la plupart des représentations ont eu lieu au même endroit : un bâtiment reconverti de Nuuk, caché entre des entrepôts et une gare routière, dans une rue portant le nom flatteur d ‘ »Industrivej » , qui se traduit par « rue de l’industrie ».

Néanmoins, le théâtre a connu de nombreux succès. En 2015, la pièce « Minik », par exemple, a été jouée à Iqaluit au Nunavut, au Canada, et au Theater Trier en Allemagne. Et le plus grand succès, selon le site web du théâtre, a été « Toqqortat », qui a été vu par plus de la moitié des 20 000 habitants de Nuuk.

La pièce "Minik" de 2015 a été jouée au Theater Trier en Allemagne. Elle retrace l'histoire réelle d'un garçon de Qaanaaq qui suit l'explorateur Robert Peary jusqu'à New York, où il se retrouve seul et abandonné alors que son père meurt et que son corps est exposé dans un musée. Photo : Nunatta Isiginnaartitsiarfia
La pièce « Minik » de 2015 a été jouée au théâtre de Trèves en Allemagne, entre autres. Elle retrace l’histoire réelle d’un garçon originaire de Qaanaaq qui a suivi l’explorateur Robert Peary jusqu’à New York. À New York, il s’est retrouvé seul et abandonné à la mort de son père. Plus tard, Minik a vu le corps de son père exposé dans un musée. Photo : Nunatta Isiginnaartitsiarfia

Bâtiment vétuste

Il a fallu une nouvelle directrice du théâtre, Vivi Sørensen, nommée l’année dernière, pour remettre le théâtre à flot.

« Nous pouvons enrichir les gens grâce à l’art, mais pour ce faire, nous devons parcourir tout le pays », a-t-elle déclaré, révélant que le nom de son employeur – le Théâtre national du Groenland – a été l’une des sources d’inspiration de la tournée.

Mais il y a une autre raison, moins noble, pour laquelle le théâtre part en tournée : En juin de l’année dernière, des moisissures ont été découvertes dans le bâtiment de la rue de l’Industrie, qui a dû être fermé pour une durée indéterminée. Aujourd’hui, l’avenir du théâtre est inconnu. Des pourparlers ont eu lieu au sujet d’un tout nouveau bâtiment pour le théâtre dans le centre de Nuuk. Mais rien n’a encore été décidé.

Qui sait, si la tournée de théâtre nautique est un succès, le Théâtre national du Groenland pourrait rester en permanence en mer. Au moins, les acteurs actuels seront prêts :

« Lorsque j’ai trouvé des acteurs pour la tournée, j’ai veillé à ce qu’ils soient à l’aise pour naviguer. Pour qu’ils sachent à quoi s’attendre », explique Vivi Sørensen en souriant.

Ole Ellekrog, PolarJournal

Plus d’informations sur le sujet

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!
Share This