Prédire la météo estivale extrême par la fonte de la glace arctique | Polarjournal
En fondant, la glace de l’Arctique se déverse sous forme d’eau douce dans l’Atlantique Nord perturbant les courants atmosphériques. Plus les rejets d’eau douce sont importants, plus les phénomènes météorologiques extrêmes, tels chaleur et sécheresse, seront conséquents. Si le phénomène sera plus fréquent, prévoir son amplitude et son emplacement pourrait s’avérer essentiel pour mettre en place des politiques de planification. Photo : Michael Wenger

Prédire les événements météo estivaux extrêmes en Europe avec la fonte de la glace en Arctique ? Ce serait possible d’après une étude menée par le National Oceanography Centre de Southampton et publiée le 28 février dernier dans Weather and Climate Dynamics. Des chercheurs ont découvert une chaîne d’événements conduisant à des étés plus chauds et secs en Europe. Les conclusions de cette étude pourraient permettre d’améliorer les modèles climatiques et de prédire la météo estivale européenne des mois, voire des années à l’avance. Un véritable avantage pour planifier vagues de chaleur, incendies ou inondations.

Sous l’effet du réchauffement climatique, la glace fond dans les régions arctiques et subarctiques entraînant un apport d’eau douce dans l’Atlantique Nord. Si on savait que cette perte de glace arctique était liée à des conditions météorologiques extrêmes plus méridionales et plus fréquentes, le lien entre les deux demeurait encore insaisissable. 

Cette nouvelle étude s’est donc penchée sur ce lien et sur le mécanisme par lequel les eaux de fonte qui se déversent dans l’Atlantique Nord déclenchent des chaînes d’événements atmosphériques, entraînant chaleur et sécheresse estivales en Europe. « L’emplacement et l’intensité des phénomènes d’eau de fonte dans l’Atlantique Nord en hiver fournissent des indices précieux sur l’emplacement, l’intensité et le caractère des anomalies météorologiques européennes au cours des étés suivants. », estime Marilena Oltmanns, océanographe et chercheuse au National Oceanography Centre et auteure principale de l’étude, dans un communiqué de presse publié par le Centre le 28 février dernier.

Les résultats obtenus par l’équipe de recherche pourraient en effet contribuer à améliorer les modèles actuels et prévoir de manière plus précise les phénomènes météo extrêmes bien à l’avance. Avec, à la clef, la possibilité pour certains secteurs particulièrement sensibles (agriculture et certaines industries) ou pour les gouvernements et les communautés de se préparer à affronter ces phénomènes. 

On se souvient de ces phénomènes météo extrêmes de ces dernières années. Étés caniculaires, incendies de forêt ravageurs, inondations (comme ici en Alaska en 2022), sécheresse. Même si tendanciellement ces phénomènes sont en augmentation, il n’est pas évidemment d’en prévoir l’ampleur ou l’emplacement. Photo : NWS

En gros, plus la fonte des glaces arctiques et subarctiques est importante, plus le rejet d’eau douce dans l’Atlantique Nord sera important. L’eau douce et froide ainsi rejetée dans l’eau de mer plus chaude perturbe les courants océaniques et entraîne des changements atmosphériques. 

Or, plus l’afflux d’eau de fonte est important, plus l’été suivant sera marqué par la sécheresse et la chaleur dans les zones méridionales. Jusqu’à quel point ? C’est à cette question que la présente étude estime pouvoir répondre : « Les liens statistiques identifiés sont significatifs sur des échelles de temps allant de plusieurs années à plusieurs décennies et indiquent une meilleure prévisibilité du temps estival européen au moins un hiver à l’avance, […]. », mentionnent les auteurs. 

Lien vers l’étude : Oltmanns, M., Holliday, N. P., Screen, J., Moat, B. I., Josey, S. A., Evans, D. G., and Bacon, S.: European summer weather linked to North Atlantic freshwater anomalies in preceding years, Weather Clim. Dynam., 5, 109–132, https://doi.org/10.5194/wcd-5-109-2024, 2024, https://wcd.copernicus.org/articles/5/109/2024/

Mirjana Binggeli, PolarJournal

En savoir plus sur le sujet

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!
Share This