Le Nunavik se dote d’une stratégie d’adaptation au changement climatique | Polarjournal
Comme le reste de l’Arctique, le Nunavik affronte un réchauffement climatique toujours plus présent. Ce qui n’est pas sans conséquences sur le mode de vie traditionnel des habitants de la région. Photo : Ian Schofield

Le Nunavik a récemment rendu publique sa première stratégie d’adaptation au changement climatique avec pour objectif de permettre au territoire de faire face aux enjeux posés par le réchauffement. 

Des incendies de plus en plus violents, un pergélisol qui fond, des phénomènes météorologiques extrêmes et des records de chaleur. Le Nunavik n’échappe pas aux conséquences du réchauffement climatique.

Pour y faire face, la Société Makivvik, une organisation qui représente et défend les intérêts des Inuit du Nunavik, a lancé mercredi dernier, lors de son Assemblée générale annuelle, sa première stratégie d’adaptation au réchauffement climatique. « La Stratégie est plus qu’un simple document, elle témoigne de la résilience et de l’ingéniosité des Inuits du Nunavik et de leur engagement inébranlable à protéger leurs terres, leurs eaux, leur faune et les générations futures. », mentionne dans la préface Adamie Delisle Alaku, vice-président du département de la faune, de l’environnement et de la recherche à Makivvik.

Dans un document de 56 pages, disponible en anglais et en inuktitut, Makivvik détaille sa stratégie d’adaptation au changement climatique, fruit d’un travail qui a impliqué plus de 150 personnes sur une période de cinq ans. Illustration : Makivvik

Bien qu’elles aient peu contribué aux émissions mondiales, les communautés de Nunavik sont confrontées à des impacts disproportionnés liés au changement climatique, y compris l’insécurité alimentaire, la fonte du pergélisol, l’augmentation des événements météorologiques extrêmes et des changements dans la glace, mentionne le communiqué de presse diffusé par Makivvik le 17 avril dernier. 

D’où l’importance pour le territoire d’élaborer une stratégie d’adaptation afin, notamment, protéger la culture inuit et les modes de vie du Nunavik qui sont profondément enracinés dans l’environnement naturel.

Makivvik a commencé à plancher sur cette stratégie en 2019 avec un premier atelier régional sur le changement climatique. Un véritable déclencheur pour un projet qui a en tout impliqué plus de 150 personnes.  

La stratégie servira à coordonner les efforts des gouvernements, des entreprises et des organisations régionales et à gérer le financement afin que le Nunavik puisse répondre aux besoins et aux priorités de la région en matière d’adaptation au changement climatique. 

Divisée en quatre piliers, la stratégie vise à faire progresser l’autodétermination du Nunavik et donne la priorité à l’amélioration de la santé et de la sécurité, à la protection des infrastructures construites et à l’amélioration des prestations de services essentiels. 

Ainsi, le renforcement du savoir inuit dans la recherche scientifique, l’accès à l’eau potable, l’amélioration de la qualité de l’air, une meilleure préparation aux situations d’urgence (glissement de terrain, feux de toundra, etc.), la protection des sites archéologiques face au changement climatique, ou encore l’amélioration des voies de communication et l’accès à une nourriture traditionnelle, font partie de la stratégie du Nunavik dans l’adaptation au changement climatique.

Reste maintenant la mise en œuvre qui devra faire l’objet d’une collaboration entre les différents partenaires régionaux et fédéraux, comme le souligne Hilda Snow, présidente de l’Administration régionale Kativik (ARK) dans un communiqué de presse publié le 18 avril dernier sur le site de l’ARK : « […] Notre capacité à mettre en œuvre une adaptation durable et efficace au changement climatique dépend de la collaboration et de la mobilisation de tous les partenaires, y compris les gouvernement du Québec et du Canada. »

Pour implanter la stratégie, Makivvik recommande de l’utiliser comme un guide ou, pour les organisations et communautés du Nunavik, comme un outil de plaidoyer, notamment dans le cadre de demandes de financement auprès du gouvernement.

Lien vers le document (en anglais) : https://www.makivvik.ca/nunavik-climate-change-adaption-strategy/#1

Mirjana Binggeli, Polar Journal AG

En savoir plus sur le sujet

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!
Share This