Un iceberg vêle à nouveau dans la mer de Weddell | Polarjournal
Aux premières heures du 20 mai 2024, l’iceberg A-83 est le troisième iceberg à vêler de la plateforme glaciaire de Brunt au cours des quatre dernières années. (Photo : ESA)

Un iceberg de 380 km² s’est détaché de l’inlandsis de Brunt aux premières heures du 20 mai 2024. L’événement était annoncé depuis plusieurs semaines. C’est ce qu’ont montré les fissures qui se sont formées dans la plateforme de glace de 150 mètres d’épaisseur.

L’iceberg a vêlé après la formation d’une fissure de 14 km de long, perpendiculaire à la fissure existante Halloween. Cela fait suite à une longue période d’affaiblissement de la glace au niveau des McDonald Ice Rumples. Cette rupture est la troisième plus grande rupture d’iceberg de ces quatre dernières années dans la zone où se trouve la station de recherche britannique Halley. Ce nouvel événement s’est produit une dizaine d’années après que les scientifiques du British Antarctic Survey (BAS) ont découvert pour la première fois la croissance d’énormes fissures dans la glace.

Le satellite d’observation Sentinel-1 a pour mission d’effectuer des observations radar de la Terre depuis son orbite à environ 700 km d’altitude. Il vole sur une orbite proche des pôles en balayant la Terre par bandes. La largeur des bandes observées varie entre 80 et 410 km. (Photo : ESA)

Surveillance GPS de l’iceberg

Dr Oliver MarshLe glaciologue qui a travaillé pendant quatre saisons pour le British Antarctic Survey (BAS) sur la barrière de Brunt a découvert le vêlage pour la première fois à l’aide d’un GPS : « Il s’agit d’un GPS monofréquence, qui n’est pas très précis, mais qui vous dit quand quelque chose d’important se produit. Nous avons vu un mouvement de quelques centaines de mètres en une heure, ce qui est une bonne indication que l’iceberg s’est détaché. Les images satellites confirment ensuite les données GPS ».

La séparation de l’iceberg A-83 est le troisième vêlage important d’un iceberg de cette région au cours des quatre dernières années. Le 26 février 2021, un iceberg appelé A-74 s’est formé sur l’inlandsis de Brunt, suivi d’un iceberg encore plus grand appelé A-81 le 22 janvier 2023. (Photo : ESA)

La plateforme de Brunt, site de la station de recherche Halley

La plateforme glaciaire de Brunt est également le site de la station de recherche Halley du British Antarctic Survey. C’est ici que le trou dans la couche d’ozone a été découvert en 1985. En raison du risque de fissures, la station de Halley a été déplacée de 23 kilomètres en 2016 et n’est plus occupée en hiver.

Les glaciologues du BAS qui ont observé le comportement de la plateforme, sur laquelle se trouve la station de recherche, affirment que la vitesse s’est stabilisée depuis le dernier vêlage de l’année dernière et ne s’attendent pas à une réaction à ce nouvel événement.

Dans le passé, la plateforme se déplaçait à une vitesse de 400-800 m (1.300-2.600 pieds) par an. Aujourd’hui, elle se déplace d’environ 1 300 m (4 300 pieds) par an.

La station Halley se compose de huit modules dont les supports peuvent être soulevés hydrauliquement afin de les maintenir au-dessus de la glace et de la neige récentes. En outre, les piliers se terminent par de grands skis, ce qui permet à des tracteurs de déplacer l’ensemble de la station si nécessaire. Photo : British Antarctic Survey

Professeur Adrian Luckman, Professeur à l’Université de Swansea : « Les plateformes de glace flottantes de l’Antarctique se développent progressivement sous l’effet du flux de glace et rétrécissent périodiquement sous l’effet du vêlage des icebergs. L’équilibre entre ces deux processus affecte leur capacité à retenir la glace sur terre. Il est donc inquiétant de constater que même dans cette partie relativement froide de l’Antarctique, trois vêlages importants d’icebergs ont eu lieu au cours des trois ou quatre dernières années. La plateforme de Brunt fournit de nombreuses données qui nous aident à comprendre le processus de vêlage et à prédire l’évolution future de ces corps glaciaires importants ».

Heiner Kubny, PolarJournal

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!
Share This