Mise à jour 2 en 1 de la carte interactive de l’Antarctique : données actualisées et nouveau look | Polarjournal
La base de données numérique de l’Antarctique (Antarctic Digital Database) fait peau neuve et fournit, en plus des données topographiques, des informations plus précises sur les stations de recherche. Image : Capture d’écran ADD, SCAR

Parallèlement à la mise à jour régulière de la base de données numérique de l’Antarctique – la carte interactive de l’Antarctique – le British Antarctic Survey a récemment publié une nouvelle visionneuse de carte interactive.

Pour toutes les opérations en Antarctique, qu’il s’agisse de recherche, de logistique, de gestion environnementale ou de tourisme, il est indispensable de disposer de cartes à jour et à haute résolution. Avec de nouvelles îles, l’étendue actuelle de la banquise et la mise à jour de la ligne côtière des îles Orcades du Sud, les nouvelles données cartographiques publiées en mai fournissent des informations cruciales pour les différents acteurs de l’environnement antarctique en rapide évolution.

Le British Antarctic Survey a publié les nouvelles données en même temps qu’une nouvelle visionneuse de cartes interactive en libre accès, qui regroupe tous les jeux de données de la Antarctic Digital Database (ADD), qui s’étendent jusqu’à 60° de latitude sud et peuvent être téléchargés à partir du catalogue de données:

  • Lignes côtières, y compris les lignes de base et les fronts des plateformes glaciaires
  • Formations rocheuses
  • Courbes de niveau
  • Lacs
  • Moraines
  • Cours d’eau
  • Masque océanique

En outre, les stations de recherche ou les sites et monuments historiques importants peuvent être affichés.

La carte montre l’étendue de l’inlandsis de Wilkins dans la péninsule antarctique telle qu’il a été représenté dans les quatre dernières versions de l’ADD. Image : Capture d’écran ADD, SCAR

En raison de l’évolution rapide de l’Antarctique, accélérée par le réchauffement climatique, les données sont mises à jour tous les six mois. Par exemple, les fronts des calottes glaciaires se déplacent sans cesse – en raison du vêlage de grands icebergs vers le continent ou de l’accélération de l’écoulement des glaciers vers l’océan. Les glaciers des îles perdent également tellement de glace que les lignes de côte se déplacent et que de nouvelles îles, autrefois cachées sous la glace, apparaissent, comme récemment dans les Orcades du Sud. Tous ces changements ont été pris en compte dans la dernière mise à jour.

Dans une baie de l’île du Couronnement, qui fait partie des Orcades du Sud, on peut voir des îles exposées par le retrait du glacier. Image : Capture d’écran ADD, SCAR

Enfin, les données cartographiques ont été considérablement améliorées grâce à de nouvelles images satellites à haute résolution. La position des rochers et des îles au large, qui n’apparaissaient pas ou pas au bon endroit dans les versions précédentes de la carte, est désormais beaucoup plus précise.

La base de données numériques de l’Antarctique, un projet du Comité scientifique de la recherche antarctique (SCAR), est une compilation sans faille des meilleurs jeux de données topographiques disponibles pour l’Antarctique. Selon le manuel de l’ADD version 3.0, elle a été publiée pour la première fois en 1993 par le SCAR sur CD-ROM, la version 2.0 étant déjà apparue sur le « World Wide Web » en 1998.

Le Mapping and Geographic Information Centre (MAGIC) du British Antarctic Survey est responsable de la collecte et de la mise à jour des données, ainsi que de leur gestion et de leur diffusion.

Julia Hager, Polar Journal AG

Lien vers la base de données numérique de l’Antarctique : https://add.scar.org/

En savoir plus sur le sujet

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!
Share This