Une émission de télévision groenlandaise recherche des doctorants internationaux | Polarjournal
.
Les cinq finalistes de Paasisavut 2023 représentaient tous des universités nordiques. Cette année, des chercheurs d’autres régions du monde peuvent également participer. Photo : Emil Nørgaard Stach, Arctic Hub

Contrairement à l’année dernière, le concours Paasisavut est désormais ouvert aux candidatures de chercheurs du monde entier. Le seul critère de recrutement concerne un projet axé sur le Groenland.

Cinq minutes pour présenter quatre années de travail.

La tâche peut sembler ingrate, mais c’est pourtant à elle que se sont attelés cinq chercheurs spécialisés sur le Groenland en février de l’année dernière. Et ils l’ont fait avec sourire et enthousiasme devant des centaines de spectateurs et des milliers de téléspectateurs à travers le Groenland.

Dans le cadre de Paasisavut, un concours de science diffusé en direct sur la télévision groenlandaise, des doctorants de tous les domaines et disciplines ont été invités à présenter leurs travaux de recherche de la manière la plus claire et la plus compréhensible possible. Le gagnant est Nick Duelund, qui a remporté le prix pour sa présentation de 5 minutes sur sa recherche concernant les problèmes de vision chez les enfants groenlandais.

« Je suis fier et cela me permet de faire passer mon message à un public plus large », a déclaré Nick Duelund, le seul ophtalmologiste du Groenland, à KNR après la victoire.

Mais c’était l’année dernière. Le 12 novembre 2024, un nouveau gagnant de « Paasisavut », qui signifie « trouver la connaissance ensemble » en groenlandais, sera couronné. Cette fois-ci, des doctorants du monde entier peuvent y participer.

Ouvert à tous les pays

L’année dernière, les finalistes étaient déjà des multinationaux

Liz Cooper, qui a fait une présentation sur le tourisme durable, était britannique. Laura Helene Rasmussen, qui a fait une présentation sur la fonte du pergélisol, était danoise. Il en va de même pour Naja Carina Steenholdt, qui a mené des recherches sur les bienfaits psychologiques de la nature et qui a également des racines au Groenland. Enfin, Ulunnguaq Markussen, qui a étudié le développement futur de Tasiilaq, et Nick Duelund, le lauréat, étaient tous deux groenlandais et représentaient Ilisimatusarfik, l’Université du Groenland.

Mais tous ont en commun le fait qu’ils représentent des universités du royaume danois. L’année dernière, les candidats devaient notamment être liés à des institutions de recherche des pays nordiques. Cette année, cependant, cette exigence a été reconsidérée et les candidats peuvent désormais postuler depuis le monde entier.

Malgré les limites de l’année dernière, le secrétariat à la recherche du Groenland, Arctic Hub, qui a organisé le concours, a reçu plus de candidatures qu’il ne l’espérait. Cette année, avec l’élargissement du champ d’application, Jula Maegaard-Hoffmann, responsable du secrétariat de l’Arctic Hub, espérait que le succès se répéterait.

« Nous avons été submergés par le nombre de candidatures qualifiées que nous avons reçues la dernière fois, alors que c’était la première fois que nous organisions Paasisavut. Nous sommes donc impatients de voir combien de personnes se porteront candidates cette fois-ci », a déclaré Jula Maegaard-Hoffmann dans un communiqué de presse.

Faits marquants de l’édition 2023 du concours de doctorat qui a été diffusée en direct sur KNR, le radiodiffuseur public groenlandais. Vidéo par Arctic Hub.

Doctorats axés sur le Groenland

Arctic Hub est financé conjointement par les gouvernements danois et groenlandais, et son objectif est de faire progresser la recherche scientifique au Groenland. Ainsi, si les chercheurs de tous les pays peuvent désormais poser leur candidature, le thème de recherche des finalistes reste strictement limité : il doit concerner le Groenland.

« Toute personne poursuivant actuellement un doctorat directement lié au Groenland ou ayant terminé un tel doctorat au cours des deux dernières années peut demander à participer », peut-on lire dans les conditions d’admission.

Chacun des cinq finalistes gagnera un voyage à Nuuk, au Groenland, en amont de l’émission télévisée, avec prise en charge du logement et de la nourriture. Chacun d’entre eux gagnera également le droit de participer à un atelier de diffusion de la science avec un communicateur scientifique professionnel, ainsi qu’un retour d’information individuel sur leurs présentations.

Celui qui parviendra à convaincre les juges avec sa présentation de 5 minutes gagnera un prix (qui, l’année dernière, comprenait un chèque de 25 000 DKK (3350 euros). Mais le plus important, c’est l’exposition unique dont bénéficieront leurs recherches.

La date limite de dépôt des candidatures est fixée au 1er septembre 2024. Plus d’informations et un formulaire d’inscription sont disponibles ici.

Ole Ellekrog, Polar Journal AG

En savoir plus sur le sujet

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!
Share This