Un centre culturel pour renouer avec l’héritage inuit | Polarjournal
Un design qui se fond dans le paysage et une empreinte carbone limitée, le futur Nunavut Inuit Heritage Centre accueillera dans ses 5 500 m2 expositions permanentes et temporaires, ateliers et événements, ainsi qu’un laboratoire de conservation. Le coût prévu pour l’ouvrage est de 140 millions de dollars canadiens (90 millions d’euros) et devrait être finalisé d’ici à sept ans. Photo : Dorte Mandrup

Le Nunavut Inuit Heritage Centre se précise. Le bâtiment, qui abritera des artefacts historiques et culturels inuit, devrait voir le jour d’ici à sept ans à Iqaluit au Nunavut. 

Le 4 juin dernier s’est tenue à Iqaluit la troisième et dernière présentation publique relative au Nunavut Inuit Heritage Centre. Face à une vingtaine de participants, le cabinet d’architecture danois, Dorte Mandrup, et l’Inuit Heritage Trust ont pu présenter plus en détail le futur centre culturel du patrimoine qui devrait voir le jour à Iqaluit d’ici à sept ans. Le bâtiment hébergera des artefacts historiques et culturels inuit, actuellement conservés dans des institutions et musées du sud du Canada.

Selon l’Inuit Heritage Trust, organisation qui représente notamment les intérêts inuit dans les questions liées au patrimoine et à l’archéologie et membre du comité directeur pilotant le projet, 140 000 artefacts inuit figurent dans les collections du sud. Or, la majorité des Inuit n’ont pas accès à ces pièces, voire ne savent pas ce qui est conservé. Une véritable perte en termes de connaissance du passé et des savoirs ancestraux sur les objets fabriqués par les anciens et qui ont permis la survie en Arctique. 

Et c’est bien là l’ambition du Nunavut Inuit Heritage Centre : permettre aux Inuit de renouer avec leur passé et leur héritage patrimonial et culturel. 

Des milliers d’objets et d’artefacts inuit sont actuellement conservés dans les musées et institutions du sud du pays, à l’image de la Winnipeg Art Gallery qui abrite une importante collection d’objets et d’œuvres artistiques. Photo : Winnipeg Art Gallery-Qaumajuq

Le Nunavut Inuit Heritage Centre avait fait l’objet d’une mise au concours à laquelle 15 cabinets d’architecture avaient candidaté. Dorte Mandrup avait été sélectionnée en mai 2023 grâce à projet de bâtiment avec une structure en vague qui se fond dans le paysage. L’architecte danoise est déjà connue pour avoir imaginé le Icefjord Centre ouvert en 2021 à Ilulissat au Groenland. 

Selon le site web officiel de l’architecte, la mission du futur centre ne se cantonnera pas à son esthétique. Se concentrer sur le patrimoine vivant, la continuité de la culture et de la langue inuit sont aussi importants que la préservation et l’exposition de biens culturels. « Le [Nunavut Inuit Heritage Centre] soutiendra la réconciliation et la guérison en faisant le pont entre les générations, permettant aux Inuits de se connecter avec leurs aînés et ancêtres ainsi qu’avec les non-Inuits par le biais d’objets et d’histoires. »

Le projet a été devisé à $C 140 millions (environ 90 millions d’euros) et la structure se trouvera à Iqaluit au Nunavut. La construction devra vraisemblablement relever des défis de taille. Outre les contraintes topographiques et climatiques inhérentes au lieu, le recrutement du personnel est également source de questions dans une région touchée par les difficultés de recrutement et de logement.

Mirjana Binggeli, Polar Journal AG

En savoir plus sur le sujet

Print Friendly, PDF & Email
error: Content is protected !!
Share This